La promotion sur le lieu de vente, support préféré des Français

Selon l’étude Harris Interactive réalisée pour le compte de POPAI France, les outils marketing en magasin sont utiles et fonctionnels, ce qui explique en partie leur engouement auprès du public



Certes, le magasin se transforme, se modernise et se digitalise pour améliorer l’expérience et la satisfaction client. Il n’empêche, la Promotion sur le lieu de vente (PLV) détient encore et toujours les meilleurs leviers de vente avec des solutions empiriques. Même s’ils exploitent les dernières technologies et innovations industrielles, aucun support n’est plus efficace que les classiques présentoirs, promotions et testeurs,  affirme l'étude Harris interactive réalisée auprès de plus de 1000 Français pour Popai France. La preuve par trois.

Un lien de proximité

Aux yeux du grand public, c'est la PLV qui réunit le plus de critères positifs parmi tous les types de publicité. 59% des Français se sentent anisi plus proches d’une marque qui communique en magasin. Cet affect est d’autant plus vrai chez les 18-24 ans (70%), qui se déclarent très attachés à la marque.


Parmi les cinq types de publicité étudiés (TV, magazine, presse, internet, magasin), la PLV bénéficie des meilleurs indices de qualité. Elle est en tête pour son pouvoir incitatif à l’achat (39%), son utilité (38%), sa force de persuasion (32%) et son caractère peu intrusif (29%).La publicité sur le lieu de vente est le format de communication que les Français préfèrent (28%) et qui capte le plus leur attention (deuxième place, après la publicité TV).


Une incitation à l'achat

Les outils publicitaires sur le point de vente incitent 43% des Français à l’achat. Selon 60% des Français, la publicité en magasin remplit parfaitement son rôle d’information sur les produits.

Les matériels qui ont le plus d’impact en magasin sont les présentoirs et les testeurs (66%). Les affiches et prospectus sont aussi efficaces (50%). Quant aux dispositifs digitaux avec écran, leur rôle est plus marginal dans le déclenchement du passage en caisse.

En terme de contenu, les promotions restent le principal message influant sur le comportement du consommateur (82%) suivi de peu par la distribution d’échantillons gratuits. En revanche, l’information liée à la marque n’a qu’une influence limitée sur l’acte d’achat.



Le facteur prix comme élément de différenciation

La maîtrise du pouvoir d’achat reste primordiale pour les consommateurs, qui n’hésitent pas à challenger les marques, les enseignes et les points de vente. La fidélité du client à un point de vente est avant tout conditionnée par le facteur prix : il est le plus incitatif pour 42% des votants, loin devant les promotions (19%), l’accueil/conseil (18%), la clarté de l’offre (10%), les informations produits (7%) et le lien web to store (4%)


Source LSA Janvier 2019

5 vues